Zsuzsanna GÉCSEG

Zsuzsanna GÉCSEG, La structure informationnelle des phrases copulatives : approche contrastive > 49

The aim of this paper is to analyse a special type of copular sentences in Hungarian
and in French. This type of sentence is based on two definite NPs where the subject NP
is stressed in Hungarian and occupies the preverbal position reserved for the focus,
whereas the predicate NP follows both the subject and the copula. In the corresponding
French sentence, however, the subject NP is distressed and occupies the canonical
subject position. There is in this respect a discrepancy between the information
structures of the two languages, since the Hungarian sentences have a focuspresupposition
structure in opposition to the French equivalents that have a classical
topic-comment articulation. We show that the uniqueness condition related to the
predicate of these structures allows for (or in some cases imposes) the use of a complex
information structure in Hungarian which is a combination of topic-comment and focuspresupposition
articulation, whereas this possibility is open only for the colloquial
variety of French and in a limited way.

0. Introduction
Chaque langue a son outillage syntaxique et prosodique qui lui permet
d’encoder de manière systématique des concepts pragmatiques relevant de la
structuration informationnelle de l’énoncé. En dépit des différences structurales
fondamentales qui séparent le français et le hongrois, on peut s’attendre à ce
que les constructions analogues se voient plus ou moins régulièrement associer
des mécanismes analogues d’encodage des informations contextuelles dans les
deux langues.
Dans cette étude, consacrée aux structures copulatives, nous cherchons à
montrer qu’il existe pourtant, dans ce domaine, des asymétries remarquables
entre le français et le hongrois sur le plan de la structure informationnelle.
Le texte qui suit se divise en huit sections. Dans la 1re Section, nous
présentons les principales différences qui séparent les quatre grandes classes de
phrases copulatives. La Section 2 rassemble les propriétés informationnelles de
ces quatre classes. La Section 3 est consacrée aux anomalies et asymétries
observées dans la structure informationnelle de certains types de phrases
copulatives du français et du hongrois. En Section 4, nous présentons les
propriétés du constituant préverbal dans les constructions hongroises
examinées. En Section 5, nous introduisons la notion de hocus, associée à un
type de constituant préverbal du hongrois. En Section 6, nous caractérisons le
matériau postverbal des constructions à hocus. La Section 7 est consacrée à une
analyse contrastive fondée sur un corpus littéraire bilingue. Enfin, la Section 8
résume les principaux résultats de nos recherches.

 

Pour lire la suite, veuillez consulter le document pdf ci-dessous.

PDF download: