Marie-Annick MONTOUT - Péter BARTA

Notre étude examine les ressemblances et différences entre l’original anglais de la nouvelle de Scott Fitzgerald « Dearly Beloved » (Fitzgerald, 1973), et les deux traductions françaises de celle-ci : « Les bien-aimés » (Fitzgerald, 1977) et « Bien-aimés tant aimés » (Fitzgerald, 1991), respectivement par Jean Quéval et par Jacques Tournier. Le texte original et ses deux traductions françaises datent du XXe siècle, ce qui facilite la comparaison.

 

Pour lire la suite de cet article, veuillez consulter le pdf ci-dessous.